Skip Navigation
A
A

TestDRIVE 2013

2013-11-08 08:50:29


Et si l'on posait, dans le volant, des détecteurs qui pourraient déceler les gens en état d'ébriété pour les empêcher de conduire ?  Imaginez un siège d'auto qui s'ajusterait automatiquement pour éliminer,  lors de collisions, les blessures de coup de fouet cervical. 

Rêvez à un environnement vraiment vert grâce au transport plus propre du pétrole et du gaz dans des oléoducs plus écologiques, ou parce qu'on aurait inventé, pour les moteurs, des mécanismes mélangeurs d'air capables de réduire les émissions de matières polluantes.
 
Ces technologies de pointe sont présentement perfectionnées par des étudiantes et étudiants canadiens des deuxième et troisième cycles — qu'on appelle aussi des Personnes Hautement Qualifiées (PHQ) — et elles seront mises à l'honneur lors du troisième concours annuel TestDRIVE d'AUTO21, le 3 décembre 2013.
 
«Le concours TestDRIVE d'AUTO21 offre à nos meilleurs étudiants et étudiantes une occasion d'exhiber les résultats préliminaires de leurs recherches axées sur l'industrie, tout en faisant progresser des technologies innovatrices de plus en plus près du marché de l'automobile,» déclarait le Dr Peter Frise, directeur scientifique et général d'AUTO21. «Les PHQ représentent l'avenir d'un secteur extrêmement important de l'économie canadienne. Ce sont des gens qui participeront à la conception des produits et qui dirigeront les usines qui permettront au Canada de se créer une place vraiment enviable dans le monde de l'automobile.»
 
Le concours TestDRIVE a lieu en même temps que l'assemblée générale annuelle de l'Ontario Council of Manufacturing Executives à Queen's Park, à Toronto, dans le cadre d'un partenariat avec les Manufacturiers et Exportateurs du Canada
 
Parmi les six PHQ d'AUTO21 qui ont été choisies, les deux premiers auront droit à des bourses d'études de 10 000 $ et de 5 000 $ respectivement. Les concurrents sont donc Khashayar Ebrahimi de l'Université de l'Alberta, Mohammad Gholami de l'Université de Calgary, Mahmoud Khater de l'Université de Waterloo, Daniel Mang de l'Université de la Colombie-Britannique, Pascal Tétrault de l'École de Technologie Supérieure et Ishika Towfic de l'Université de Windsor.
 
Les projets de recherche qui profitent du soutien d'AUTO21 sont répartis dans les six domaines suivants : santé, sécurité et prévention des blessures; préoccupations sociétales; matériaux et fabrication; groupes propulseurs, carburants et émissions; procédés de conception, ainsi que capteurs et systèmes intelligents. Une étude d'impact réalisée récemment par un organisme indépendant portant sur les projets d'AUTO21 estime que les recherches effectuées par le réseau produisent plus de 1 100 000 000 $ en avantages économiques pour le Canada. AUTO21 reçoit l'appui du Gouvernement du Canada par l'intermédiaire du programme des Réseaux des centres d'excellence, et son centre administratif est situé à l'Université de Windsor.

Back to News