Skip Navigation
A
A

Le milieu de la recherche du secteur canadien de l'automobile reçoit un apport direct de 22 millions de dollars

2012-05-29 15:22:01


Protéger les passagers lors d'une collision latérale entre une auto et un camion, aider les Canadiennes et les Canadiens plus âgés à conduire de façon sécuritaire et faire progresser les technologies des véhicules électriques ne sont que des exemples de projets qui profiteront de l'investissement de 22 millions de dollars du Réseau de centres d'excellence AUTO21, le programme du Canada pour la recherche dans le secteur de l'automobile. Ces fonds serviront à financer 40 projets de R et D dans le secteur de l'automobile que des universités canadiennes réalisent en partenariat avec plus de 100 entreprises des secteurs public et privé.


Le financement a été annoncé à la conférence nationale d'AUTO21 à Montréal au Québec. Des 22 millions de dollars qui financeront les projets pendant deux ans, 10 millions de dollars proviennent du gouvernement du Canada par le biais du programme des Réseaux de centres d'excellence fédéral et les autres 12 millions de dollars de partenaires du secteur de l'industrie automobile du Canada, dont de nombreux constructeurs automobiles, fabricants de pièces et autres fournisseurs.

« L’économie est au premier rang des priorités de notre gouvernement, ce qui comprend la création d’emplois, la croissance et la prospérité à long terme, a déclaré l'honorable Gary Goodyear, ministre d’État aux sciences et à la Technologie dans un message aux délégués. Les idées, les produits et les technologies qui ressortiront des projets de recherche financés au titre d’AUTO21 contribueront à créer des emplois et des entreprises, à former des travailleurs hautement qualifiés, à renforcer notre économie et à améliorer la compétitivité à long terme de l’industrie canadienne de l’automobile. »

Près de 200 chercheurs universitaires participent à ces 40 projets, lesquels offrent à quelque 400 étudiants des cycles supérieurs une occasion d'accroître leur formation. Ces projets touchent à la recherche de pointe sur les matériaux, aux biocarburants, au diesel non polluant, à la sécurité des enfants dans les véhicules dans les communautés autochtones, aux améliorations à apporter aux procédés de fabrication.

« Ces projets sont axés sur des connaissances et des technologies automobiles que les partenaires industriels sont sur le point de mettre en marché », a souligné Dr Peter Frise, PDG et Directeur scientifique d'AUTO21. « AUTO21 contribue ainsi à maintenir la compétitivité des entreprises canadiennes dans l'industrie mondiale de l'automobile et à développer des technologies qui amélioreront la sécurité routière des Canadiennes et Canadiens. »

Back to News